• Association

Handicap. Du sport pour les écoliers


Pas si facile de franchir les 5 cm d'épaisseur du tapis !

219 élèves des classes de CE et CM des écoles publiques et privées de Port-Louis, Riantec, Locmiquélic et Gâvres, se sont retrouvés, jeudi et vendredi, à la salle des Remparts, pour se confronter aux situations de handicap. Une dizaine d'enfants de l'IME Louis-Le Moënic, de Lanester, les avaient rejoints.

Deux journées de découverte

Au travers d'ateliers, de jeux et de rencontres avec des sportifs handicapés, les enfants ont pu se mettre dans la peau d'un malvoyant, d'une personne privée d'une jambe ou d'un bras. « C'est la 5e année que l'Office intercommunal des sports (l'OIS) organise ce type de rencontre », précise Théo Le Bihan, vice-président. Au programme, deux journées d'initiation et de découverte, avec un regard sur le handicap et la différence.

Rencontre avec Gérald Rollo

Sagement assis sur les tatamis, les enfants écoutent Gérald Rollo, judoka malvoyant, l'un des sportifs les plus médaillés de France. Il explique aux enfants son parcours, depuis l'Asal, à 7 ans, jusqu'à sa participation aux Jeux paralympiques de Pékin, en passant par l'épreuve de la cécité brutale, à 20 ans. Un garçon lui demande : « Mais alors, comment tu fais pour voir ? » Le champion lui répond : « Je ne vois pas les visages mais je devine les formes. C'est suffisant pour battre un adversaire ». Ronan et Benjamin, du Foyer Soleil de Keryado, attendent qu'un coin de la salle se libère pour montrer leur talent. Tous deux pratiquent la boccia en compétition. Sorte de pétanque réservée aux personnes en fauteuil, elle se joue avec des balles en cuir, avec ou sans rampe, selon la mobilité des bras et des mains. Sur le terrain d'à côté, une classe s'exerce au basket en fauteuil. « C'est rigolo mais c'est dur pour faire grimper le fauteuil sur le tapis », remarque une petite fille. Au fond de la salle, Fabien Bayon, n°10 français du tennis handisport, explique comment il a travaillé avec des ergothérapeutes pour adapter un fauteuil à son handicap, l'amputation d'une partie de ses jambes. Démonstration à l'appui, il relève le défi d'Hervé Sonnic, tennisman amateur, licencié au PLR Océan. Le match est serré. On ne comptera pas les points. L'essentiel n'est-il pas de participer ? En marge de ces deux journées, l'association Les bouchons du Pays de Lorient présentait son activité, la récupération de bouchons en plastique (400 points de collecte sur le territoire de l'agglomération). Les bouchons sont revendus à une société d'Eure-et-Loire. Le bénéfice est reversé à des personnes à mobilité réduite.

0 vue

© 2005 - 2020  -  Les Bouchons du Pays de Lorient