top of page

Une collecte de bouchons a été mise en place au Centre nautique des Minahouets de Locmiquélic

Un point de collecte de bouchons a été installé par l’association Les Bouchons du pays de Lorient au Centre nautique des Minahouets de Locmiquélic (Morbihan), samedi 15 octobre 2022.


"Nous avions quatre points de collecte à Locmiquélic qui ont été supprimés lors de la pandémie de Covid. Donc, nous sommes heureux de pouvoir installer un bac de récupération de bouchons au Centre nautique des Minahouets de Locmiquélic (CNML), explique Bruno Le Doeuff, vice-président de l’association Les Bouchons du pays de Lorient (Morbihan). Après ma rencontre avec Bruno, il était évident de participer à cette collecte pour une grande cause, comme les personnes en situation de handicap. Je suis persuadé que l’installation de ce bac de récupération au CNML générera une prise de conscience qu’un petit geste peut contribuer à aider des personnes dans la difficulté par rapport à leur handicap, affirme Philippe Brivoal, président du CNML. Collecte et recyclage Les bouchons plastiques et en liège, les brosses à dents, les manches de rasoir, mais également les couvercles et les cannettes en métal sont ainsi collectés pour être envoyé dans deux usines dont une au Portugal afin de les recycler. L’association, créée en 2005, comprenant trente bénévoles, récolte les bouchons dans tout le pays de Lorient, soit trente communes avec la Blavet Bellevue Océan Communauté correspondant à 450 points de collecte. Depuis le début, 460 tonnes de déchets ont ainsi été recyclées À cause du Covid, nous récupérons beaucoup moins de bouchons alors que le handicap est toujours présent, se désole Bruno Le Doeuff. « 108 000 € d’aides aux personnes en situation de handicap » Depuis 2005, la vente des collectes de bouchons a permis de récolter 108 000 € et ainsi d’aider des personnes en situation de handicap, à aménager leur logement, leur voiture et à leur faciliter la vie au quotidien. La prise en charge n’est pas suffisante et nous venons en complément du dispositif mis en place par l’État, constate le vice-président de l’association. Par exemple, la Maison départementale de l’autonomie (MDA) prend en charge 5 000 € sur les 12 000 € nécessaires à l’aménagement d’un véhicule. Nous intervenons pour le financement du reste à charge grâce à l’argent récolté par la collecte de bouchons, ajoute-t-il Nous invitons les personnes à mettre les bouchons dans un sac à leur domicile et à les déposer au centre nautique, suggère Philippe Brivoal. Si chaque personne faisait un petit effort de collecte, les personnes en situation de handicap aidées par l’association seraient bien plus nombreuses. Les petits ruisseaux font les grandes rivières, conclut Bruno Le Doeuff.


32 vues

Comments


bottom of page